Mathieu DESSEIGNE RAVEL

« Moi j'étais le nabot dans la cour des grands,tu sais, le nain qui se prenait pour un géant,J'étais de ceux qui soignaient la syntaxe,je disais cool à tous ceux qui étaient furax,je voulais porter le poids de la misère,en respectant les règles de grammaire,J'étais trop sage, je lisais Maupassant,mes potes faisaient les poches aux passants,Ils me disaient : "Mec, franchis le pas,au lieu d'écrire ta colère à ceux qui n'en ont pas ".Ils me demandaient : " Mais qui donc a raison ,entre le flingue et la conjugaison?"Avec aujourd'hui la connaissance de la chance que j'ai d'être làet le souvenir de ceux qui me l'ont donné.Avec au ventre ces vieilles plaies, en tête ce brin de haine,ranimé par les vents d'aujourd'hui... Avancé même si et bien que,avec en tête l'idée que si l'art ne fait que regarder les voitures qui brûlent,il ne vaut pas mieux que ceux qui poussent les jeunes à y mettre le feu. »

A participé aux projets suivants


© 2013 Dame de Pic / Cie Karine Ponties Design : Speculoos